Loi El KHOMRI : tous concernés ! Cette loi vaut bien une grève !

Afin de manifester notre désaccord contre la politique d'austérité s'attaquant tour à tour au secteur privé mais également au secteur public (statut) : Accord ANI, Loi MACRON et REBSAMEN,  Réforme Territoriale... Et à présent au code du travail...

Rassemblons-nous le 9 mars 2016 à 12h00 auprès des salariés du secteur privé, devant la Préfecture au Puy pour élargir la mobilisation et préparer la grève nationale interprofessionnelle du 31 mars 2016

ATTENTION : le 09 mars il s'agit d'un rassemblement et non d'une grève nationale. Aucun préavis n'a été déposé pour cette journée. Si vous n'êtes pas ce jour là, sur un temps de pause officiel ou en congé, votre participation à ce rassemblement sur votre temps de travail ne sera pas couvert par le droit de grève. Soyez vigilent.

NB : pour plus d’informations, rapprochez vous de FO TERRITORIAUX au 06 81 13 57 95 (contact Stéphanie) / 06 17 82 07 37 (contact Christophe).

FO TERRITORIAUX considère que nous sommes tous concernés « public/privé » par la Loi « travail » et qu’il faut organiser la préparation de la grève interprofessionnelle, contre le projet de la ministre El KHOMRY qui détruit l’architecture de l’ensemble des garanties collectives pour tous les salariés.

Avec cette contre- réforme, les statuts de la Fonction publique sont en danger !

L’adoption de ce projet de loi ouvrirait immédiatement la porte à la destruction de tous les statuts de la fonction publique (Etat, Territoriale et Hospitalière).

Le projet El KHOMRY intègre d’ailleurs un article habilitant le gouvernement à appliquer le compte personnel d’activité aux fonctionnaires.

L’objectif est clair : remplacer les règles statutaires qui garantissent les droits des fonctionnaires par un « compte personnel ». Les garanties collectives en matière de salaire, de missions, de carrière, de temps de travail… laisseraient la place à une individualisation généralisée.

Pour FO TERRITORIAUX cette réforme, c’est la régression sur toute la ligne. La question n’est donc pas de demander des concessions « à la marge » pour mieux faire passer l’essentiel du texte. La question n'est pas non plus de discuter d’amendements.

Pour les TERRITORIAUX de la Haute- Loire :

« Ce projet n’est ni amendable, ni négociable »

Une seule exigence : le retrait !

Ci-dessous :

- Une note explicative sur les dangers du projet de loi contre le code du travail (Loi travail) pour les salariés du privé ;

- Le Tract intersyndical du 09 mars 2016 ;

- Les articles mis en ligne sur le Blog de l'Union Départementale Force Ouvrière secteur privé.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :